catholique.fr Don en ligne Contact
Accueil Les initiatives locales Actualités Ressources

  La découverte de Jean-Baptiste du Val de Bussy.

« Cet aveugle n’avait jamais vu la lumière, il ne savait pas ce que c’est. Cela me touche. »
« Nous les Africains, nous comprenons bien la question des ancêtres : quand quelqu’un est handicapé, quand un malheur arrive, c’est qu’on a fait quelque chose de mal ou que quelqu’un nous veut du mal. Ce n’est pas facile de dire : « c’est comme ça. » Il y a forcément une origine. Or Jésus tranche : c’est fini tout ça, personne ne doit porter un tel fardeau, personne n’est accusé de ce qui arrive. »
« Pour guérir l’aveugle, Jésus crache et met de la terre sur ses yeux. C’est quoi ça ? C’est un grigri ? De la magie ? Il aurait une puissance cachée ? Pourtant il fait ça devant tout le monde. »
« Moi, ça me parle. En Afrique, quand je repars du village, mes grands-parents font un geste particulier : ils crachent dans leurs mains et m’imposent les mains en me bénissant. Une façon de dire : va en paix. »
« Ma grand-mère soignait les oreillons avec de la boue, en mélangeant plusieurs sortes d’argiles autour des oreilles. Et la salive c’est antiseptique : quand on met de la salive sur les plaies, les mouches ne se posent plus dessus. »

Voir le texte complet de cette pépite : cliquez ici !

Le groupe Chrétiens du Monde s’est réuni le dimanche 30 mars pour vivre la démarche de Mission en Actes en partageant sur l’Evangile du jour, celui de l’aveugle né (Jean 9). Voici, pris sur le vif, des extraits du dialogue que cette Parole a fait naître.